Le mot du Président

Depuis le 1er janvier 2017, nous sommes 34 communes à composer le territoire de l’Huisne Sarthoise. Je commence donc par souhaiter la bienvenue aux nouveaux arrivants, plus de 4 000 personnes qui rejoignent officiellement notre bassin de vie.

Il y a évidemment des sujets qui justifient ce regroupement, notamment afin de pouvoir offrir des services publics plus efficients à la population. Cependant, il s’avère indispensable que les  communes restent l’échelon de proximité, celui du dialogue avec la population. Les élus communaux ne doivent et ne devront donc jamais être négligés.

Le transfert des compétences « économie » et « promotion du tourisme », qui de communales sont devenues communautaires, a également induit une modification du régime fiscal. La fiscalité additionnelle a ainsi laissé place à la Fiscalité Professionnelle Unique (FPU) et ce dans un souci de justice fiscale. La FPU permet en effet de neutraliser les impacts du transfert de ces compétences pour les contribuables en évitant qu’ils ne paient une fois via l’impôt communal et une seconde fois via l’impôt communautaire.

Je terminerai en soulignant que la Communauté de communes de l’Huisne Sarthoise doit être un élément d’équilibre et de régulation de notre territoire qui, comme de nombreux autres, se révèle hétérogène. Elle devra donc assurer un développement harmonieux sans qu’aucun habitant ne soit ou ne se sente abandonné.

 

Jean-Carles Grelier
Président de la Communauté de communes
Maire de La Ferté-Bernard
Vice-président du Conseil départemental